Comment accroître sa réputation auprès de sa cible ?

September 28, 2022
Dans un monde en perpétuel changement, gagner des clients et pérenniser sa croissance sur le long terme sont les sujets qui brûlent toutes les lèvres.

Dans un monde en perpétuel changement, gagner des clients et pérenniser sa croissance sur le long terme sont les sujets qui brûlent toutes les lèvres.

Pour ce faire, il est nécessaire de mettre en place des actions rationalisées et automatisées.

Salesbytech travaille sur le modèle en domino comportant 5 enjeux cruciaux sur lesquels agir, enjeux présentés hier dans notre carrousel.

Aujourd’hui, et dans un désir de cohérence avec le modèle, nous allons commencer par parler du sujet qu’est la Réputation.

Ce volet traite de la problématique visant à se faire connaître de sa cible et faire découvrir son ADN de marque.

La question qui se pose alors est de savoir quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour mener à bien une stratégie de réputation ?

I - IDENTIFIER SA CIBLE : LA TECHNIQUE DU CUSTOMER PERSONA

Salesbytech utilise la technique du persona. Il s’agit de construire le portrait robot de sa cible avant d’en dessiner le parcours au cours d’une journée type, afin de trouver les points d’ancrage sur lesquels agir.

Prenons l’exemple suivant : Jordan, 23 ans, employé dans une grande entreprise et faisant partie de la catégorie CSP+.

Son customer journey va nous permettre de déterminer sur quels leviers agir.

A son réveil il vérifie les notifications de son téléphone avant de prendre son petit déjeuner et de commander un chauffeur pour se rendre sur son lieu de travail. En chemin, il se tient informé de l’actualité sur une version mobile de différents journaux puis se rend sur différents réseaux sociaux pour y voir l’activité récente de ses amis.

Une fois en poste, il fait de la veille concurrentielle sur des moteurs de recherche tels que Google Actualité puis, à sa pause déjeuner, il jette un œil au fil d’actualité LinkedIn avant de répondre à ses messages personnels.

Sur le chemin de son domicile, il retourne sur les différents réseaux sociaux et effectue quelques recherches sur internet.

Arrivé chez lui, il se permet de rêver à son prochain voyage et effectue les recherches adéquates sur Google.

Devant la télé durant son dîner, il ne se prive pas de jouer à certains jeux via des applications mobiles puis se balade de nouveau sur les réseaux tels qu’Instagram, Facebook, Youtube, LinkedIn ou autres avant de s’endormir.

Cet exercice permet de se rendre compte, dans le cas présent, du temps passé par sa cible, sur son téléphone et notamment sur les réseaux, moteurs de recherche et jeux mobiles.

Il reste maintenant à définir les stratégies à mettre en place afin de se faire connaître de sa cible.

II - IDENTIFIER LES POINTS DE RENCONTRE AVEC SA CIBLE

A - LE PREMIER LEVIER DE RÉPUTATION : LE SEM (SEARCH ENGINE MARKETING) OU L’OPTIMISATION DE LA VISIBILITÉ DE VOTRE ENTREPRISE SUR LES MÉDIAS DIGITAUX  

La question du référencement se pose : faut-il une stratégie SEO (Search Engine Optimization) avec un référencement naturel permettant d’être bien positionné sur les moteurs de recherche, ou bien une stratégie SEA (Search Engine Advertising), visant à payer des espaces publicitaires pour un meilleur référencement.
Faut-il plutôt mettre en place des partenariats afin de mettre en avant votre entreprise lors de publicité sur des applications mobiles, ou faut-il finalement opter pour une combinaison de toutes ces stratégies ?


B - LE SEO OU L’OPTIMISATION DE SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Une stratégie #SEO, donc de référencement naturel et dit gratuit, nécessite l’utilisation de mots clés, des contenus de qualité, variés et publiés à fréquence régulière. Elle ne peut être ignorée car aujourd’hui Google domine le marché des recherches avec 87% des recherches sur ordinateur et 95,67% des recherches sur mobile, sachant qu’il y a 4,5 milliards d’utilisateurs actifs sur internet.

De plus, en ce qui concerne le positionnement sur ce moteur de recherche, il est important de savoir que 31,7% des clicks vont sur le lien en première position et qu'apparaître hors du top 10 ne changera pas grand-chose à votre visibilité.

La mise en place d’une telle stratégie soulève des questions importantes comme :

  • Quel est le message que je souhaite transmettre ?
  • Sous quel format mon message doit-il être délivré ?
  • Sur quelle plateforme ?
  • Quelle doit être la typologie du contenu (informationnel, comparatif, transactionnel etc.) ?

Ainsi il faut se mettre à la place de sa cible pour pouvoir réfléchir et se poser les questions en fonction de son parcours d’achat.

Pour effectuer un tel travail, il est nécessaire d’utiliser des ressources internes afin de rédiger et créer les contenus appropriés, et bien que ne nécessitant pas de dépenses supplémentaires, l’utilisation de ressources internes reste un coût puisque le temps est une ressource que vos employés n’utilisent pas sur un autre sujet.

Cette stratégie est à développer si la vision que vous souhaitez implémenter est celle du long terme. Les résultats se feront sentir sur la durée et non immédiatement, contrairement à la stratégie SEA.

C - LE SEA OU L’UTILISATION DE LA PUBLICITÉ SUR LES MOTEURS DE RECHERCHE

Vous l’aurez donc compris, la stratégie #SEA permet de voir des résultats probants sur une courte durée. Elle utilise des outils tels que Google Ads ou Facebook Ads, vous donnant une visibilité au quotidien sur les plateformes les plus utilisées par votre cible. Cette stratégie, dite payante, n’est pas non plus à négliger au vu du nombre d’utilisateurs sur les réseaux sociaux et du temps passé sur ces derniers.  


Pour 58% des français, les réseaux sociaux jouent un vrai rôle dans le parcours client.

En 2019, pratiquement 70% des français sont présents sur les réseaux sociaux, et les 15-24 ans y passent 32% de leur temps.

Suite au confinement, les chiffres n’ont fait qu’augmenter. 40% des français reconnaissent avoir créé un compte sur un réseau social ou une application de discussion pendant le confinement.

Cet engouement pour les réseaux sociaux touche toutes les tranches générationnelles. En effet, on observe une augmentation de 44% pour les plus de 65 ans et de 54% pour les 50-64 ans.

Les appareils les plus utilisés dans le monde pour naviguer sur les réseaux sociaux sont le smartphone à 89%, chiffre en progression de 9,6% entre 2018 et 2019, et l’ordinateur à 80,5%.

Ainsi, une stratégie SEA semble plus pertinente encore au fil des années. Les chiffres présentés poussent donc à la réflexion quant aux plateformes à cibler pour toucher un maximum de prospects. Les résultats se feront sentir très rapidement.

D - LE SMO OU L’OPTIMISATION DE LA VISIBILITÉ DE VOTRE ENTREPRISE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Le SMO (Social Media Optimization) désigne l'ensemble des techniques et actions visant à développer la visibilité d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Au vu des chiffres exposés au paragraphe ci-dessus, on ne peut négliger la puissance montante des réseaux sociaux.

Vient alors l’éventualité d’une stratégie spécifique à ces derniers. Cette décision doit également se positionner sur le type de réseaux sociaux visés : B2C ou B2B. Aujourd’hui les réseaux sociaux ne sont plus uniquement destinés à un réseau B2C. En effet, de nombreuses plateformes B2B font leur apparition ou montent en puissance ces dernières années. Il est surtout nécessaire de se poser les question de la valeur ajoutée pour votre entreprise de se déployer sur les réseaux sociaux : tant que vous répondez à la règle d’or qui est d’enrichir et d'améliorer l'expérience client, vos comptes ont une raison d’être et la stratégie SMO devient alors pertinente.


Une fois sur ces plateformes ciblées, il est temps d’établir une stratégie de contenue différente que celle mise en place sur votre site par exemple. Ces plateformes ont une appétence pour les contenus visuels et rapides d’assimilation. De plus, de nombreux acteurs y sont déjà présents et se positionner sur ces réseaux nécessite une réflexion quant à la démarcation que votre entreprise peut avoir par rapport à une autre. L’aspect visuel est donc un facteur déterminant pour que votre stratégie puisse fonctionner comme désiré. Un autre point sur lequel vous devez prêter une attention certaine est la régularité de publication. En effet, publier une fois de temps à autre ne peut constituer une stratégie et par conséquent vous ne pourrez certifier de résultats probants.


Pour finir, vient la question des partenariats. Qui n’a pas téléchargé un jeu en plein milieu duquel une publicité fait une apparition ? Et cela est fréquent et régulier. Reste à savoir si votre cible joue souvent à des jeux mobiles. Par exemple, les internautes de la Génération Z y passent 8% de leur temps en 2018. Ce chiffre est en nette progression suite à la crise du Covid-19, pour la Génération Z mais également les Millenials et Génération X. Chacune de ces catégories a vu augmenter son temps passé sur mobile de 19% en 2020.

Les téléchargements d’applications mobiles sur iOs et Google Play en 2020 en France ont atteint les 2,15 milliards. Il peut donc être judicieux de considérer cette dernière option au vu de l’intérêt grandissant pour les applications mobiles.

Une combinaison de ces différentes stratégies pourrait faire évoluer votre réputation à la fois sur le court et long terme.


E - MESURER LA PERFORMANCE DE SA STRATÉGIE DE RÉPUTATION

Une fois ces actions mises en place il est important d’en mesurer les effets afin d’évaluer l’efficacité ou non des choix stratégiques effectués.

Deux facteurs semblent tout indiqués pour cette tâche. Le premier est le taux d’impression (nombre de fois où l’annonce de campagne publicitaire a réellement été affichée par rapport au nombre estimé d’affichage que vos annonces étaient susceptibles d’enregistrer).

Le second repose sur l’accroissement du nombre d’abonnées à vos différentes plateformes et sites. En effet, plus le nombre d’abonnées évolue, plus cela signifie que votre contenu plaît et plus il y a de l’engouement et de l’engagement autour de votre marque.

La stratégie SEM se décline en différentes techniques afin d’optimiser la présence d’un site sur les moteurs de recherche. Elle se décompose en les techniques de SEO, référencement naturel grâce aux mots clés, aux contenus variés et de qualité, SEA, référencement grâce à des campagnes payantes, et SMO. La démarche visant à accroître sa réputation est certes fastidieuse mais néanmoins indispensable puisqu’elle est la base d’une bonne stratégie marketing et commerciale. Comme vous pouvez le voir sur notre carrousel (dont vous avez le lien plus haut), la Réputation est le fondement de ce tunnel de vente qu’il est nécessaire de mettre en place afin d’optimiser sa croissance. Le volet Réputation est l’un des 5 enjeux sur lesquels Salesbytech se propose de vous accompagner.


Nous restons à votre entière disposition afin de vous aider dans cette démarche et pour parler de la stratégie de Réputation. Pour ce faire, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts !