RGPD et Salestech : Que préconisons-nous ?

September 28, 2022
Le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD)

Le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), en application depuis mai 2018 dans l’ensemble de l’Union Européenne, n’est pas respecté par l’ensemble des outils de la Salestech.

En effet, Elise Lucet, sur France 2, s’est intéressée aux pratiques “controversées” de certains acteurs de la SalesTech dans l’épisode de “cash investigation” du jeudi 20 mai, révélant que les “data brockers” pouvaient collecter, sur une personne, jusqu’à 30 000 points de données.

Elise s'est spécialement penchée sur les pratiques à la limite de la légalité  des entreprises de la SalesTech (Lusha, Kaspr, ColdCRM), et la transmission, par celles-ci, d’informations personnelles, qui se réalise sans transparence ni consentement réel.

ColdCRM, tout comme les autres outils visés, ont désactivé leur extension google depuis. Ils étaient d'excellents compléments d'autres outils de lead génération, cependant, certains numéros étaient parfois anciens ou simplement erronés.

Lusha par exemple, propose de fournir les coordonnées de pas moins de 100 millions de personnes en quelques clics.

Les possibilités de ces outils étaient exceptionnelles et permettaient de trouver l’émail et le numéro de téléphone de votre prospect. Rappelez vous, dans le terme “growth hacking” il y a le mot “hacking”, et même si ces pratiques ont été démocratisées dans les meilleures équipes de vente et marketing B2B, elles n’en restent pas moins illégales.

Certains des outils partagés dans “THE BOX” ont fait l’objet d'enquêtes approfondies sur leurs activités, notamment la PME française ColdCRM, cette dernière étant une base de données à destination des entreprises B2B.

La mise en œuvre de ce nouveau règlement a bouleversé certaines entreprises, et plusieurs institutions les obligent à se conformer au RGPD. En France, c’est la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) qui se charge de faire respecter le traitement des données personnelles.

Des acteurs comme Kaspr, AeroLeads ou ColdCRM, possèdent des bases de données comprenant des centaines de millions de personnes, et ce depuis plusieurs années.

Malgré les nombreuses contraintes liées au RGPD, il existe également des avantages et opportunités à saisir. Les entreprises conformes à ces nouvelles réglementations vont tirer leur épingle du jeu.